Actualités

Mon Observatoire du Développement Durable : rapport national consolidé / Campagne 2018

Développement durable : un intérêt croissant des établissements !

MODD_campagne2018
La campagne 2018 de Mon Observatoire du Développement Durable a mobilisé 947 établissements et services volontaires, en très nette augmentation par rapport à 2017 (426 répondants).

La région Pays de la Loire et la Nouvelle-Aquitaine (126 répondants chacune) sont les deux régions les plus représentées. Merci aux volontaires de la campagne 2018 !

Retrouvez ici le rapport national consolidé de la campagne 2018 ou sur le site de l'ANAP.


En région Pays de la Loire, les enjeux de la campagne 2019 du MODD seront :
  • d'améliorer le remplissage des indicateurs ayant un faible niveau de réponse. Ex. Volet environnemental : 14% de réponse sur les consommations d'énergies, 9% de réponse sur les EnR
  • d'accroitre le nombre de participants afin de mieux cibler encore les pistes d'actions collectives

POUR SE LANCER ou POUR ALLER PLUS LOIN, les pistes d'actions sont identifiées dans le rapport :

Pour se lancer :
  1. Réaliser un diagnostic de la situation par le remplissage de Mon Observatoire du Développement Durable afin de mesurer sa maturité et de se comparer à des établissements de même nature et de même taille ;
  2. Identifier ses parties prenantes et les hiérarchiser selon les impacts réciproques sur l’activité de la structure ;
  3. Intégrer les axes prioritaires du diagnostic dans les engagements stratégiques de la structure ;
  4. Identifier, former et valoriser des personnes ressources pour mettre en oeuvre des actions de Développement Durable au sein de la structure ;
  5. Soutenir les initiatives des professionnels en termes de Développement Durable ;
  6. Mettre en place des évaluations ponctuelles de consommations (déchets, eau, énergie) pour objectiver la situation.

Pour aller plus loin :
  1. Organiser le dialogue avec les parties prenantes de façon constructive en les impliquant le plus en amont possible des prises de décision ;
  2. Pointer les sujets à marge de progrès importants pour sa structure, par exemple :
  • Développer les démarches sociales et de qualité de vie au travail,
  • suivre les consommations d’énergie, d’eau et de production de déchets pour les établissements est un premier pas essentiel pour mettre en place des actions concrètes qui permettront au secteur de répondre aux enjeux de lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre, de dégager des marges d’économies,
  • évaluer ses émissions de gaz à effets de serre et mettre en place des actions de réduction pour anticiper l’évolution de la taxe Carbone,
  • mettre en place des actions de tri et valorisation des déchets. Le tri des déchets ménagers et assimilés (DMA) ainsi que des déchets alimentaires est un premier pas pour s’engager vers la réponse aux règlementations en matière de tri des biodéchets et de réduction des DMA,
  • mettre en place une politique d’achats responsables, pierre angulaire d’une démarche de Développement Durable au sein de la structure, passe dans un premier temps par la qualification de ses besoins qui permet dans un second temps de travailler le sourcing et d’identifier l’offre disponible, les fournisseurs potentiels.
        3. Définir des indicateurs de suivi et évaluer la stratégie RSE et les projets mis en oeuvre dans une dynamique d’amélioration continue pour vérifier l’adéquation et la pertinence des actions menées aux besoins de la structure.



Extrait : répartition des répondants par région
MODD_campagne 2018_carte France

Retour aux actualités